Grandson | MEP Derrière les remparts

Mandataires

Rapin Saiz architectes (Vevey)

B+W architecture (Lausanne)

Farra-Fazan (Lausanne)

Lauréat

Rapin Saiz architectes (Vevey)

Mandant

Commune de Grandson

Période

2010-2011

La procédure d’études tests a été choisie afin que les mandataires puissent explorer les possibilités d’occupation d’un site sensible, et proposer un projet sans la contrainte d’un programme précis. Ils sont ainsi appelés à développer un concept paysager répondant aux critères de sauvegarde de l’identité du site tout en permettant son utilisation bâtie. Le résultat doit permettre aux autorités d’avoir une vision partagée sur le développement du site. Ainsi, il est demandé que des éléments de programme soient abordés avec un oeil critique.

Exempt de construction, le site a joué le rôle tampon entre le bourg historique et l’occupation du plateau par des quartiers résidentiels. Ainsi, l’appréciation « intermédiaire » dont le site fait l’objet a-t-elle parfaitement et doublement rempli son rôle. Autant vis-à-vis des caractéristiques évidentes et particulières de la topographie que vis-à-vis des constructions et de l’identité très forte du bourg et de sa périphérie bâtie. 

Il s’agit dès lors de garantir par un projet cohérent et innovant la pérennité de ces caractéristiques et de cette identité. Les notions de vide et de pente sont des éléments patrimoniaux dont le respect doit trouver dans les propositions paysagères et architecturales un prolongement historique avec des moyens contemporains.

Les murs ayant une valeur patrimoniale sont à conserver. Il s’agit en particulier des murs longeant le chemin du Crêt-aux-Moines et la ruelle des Renards.

 

Les propositions du bureau Rapin Saiz ont su saisir et valoriser les enjeux patrimoniaux, urbains et paysagers du site et ont séduit le Collège. Le projet a ainsi été retenu et servira de base pour la suite des études.